230 morts en une semaine

Le paysage de COVID-19[feminine] en Colombie, il commence à s’améliorer. Pour la première fois depuis plusieurs semaines, il y a une légère réduction des décès dus au viruscomme dans les cas positifs qui étaient déjà en baisse.

Selon le rapport hebdomadaire du ministère de la Santé, dans le pays 13 200 cas ont été signalés positifs dans la semaine du 29 juillet au 4 août après avoir traité 94 523 tests de diagnostic, soit 4 964 infections de moins que lors du dernier rapport où 18 164 cas avaient été signalés.

C’est la quatrième semaine au cours de laquelle il y a des preuves d’une diminution progressive du nombre de cas COVID, cependant, ce n’est que jusqu’à présent qu’il y a eu un soulagement du nombre de décès dus à la maladie, ce qui montre que la Colombie surmonte la dernière épidémie de virus.

Dans le bulletin hebdomadaire du 29 juillet au 4 août 230 décès ont été enregistrés après avoir été infecté par le COVID-19, soit douze décès de moins que ce qui avait été signalé dans le dernier volet du ministère de la Santé, alors qu’il y avait 242 décès.

Sur la question régionale, Bogotá continue d’être en tête de liste avec le plus grand nombre de cas positifs. A cette occasion, la capitale du pays a signalé 5 274 infections, suivie d’Antioquia avec 1 329, Valle del Cauca (1 110), Santander (909) et Cundinamarca (619), en plus du fait qu’il existe actuellement 51 conglomérats dans le pays : Amazonas , Atlántico, Bogotá, Boyacá, Caldas et Chocó, en font partie.

À ce jour, le ministère de la Santé indique qu’il y a eu 6 278 998 cas confirmés de COVID-19 en Colombie. Il y a actuellement 14 527 cas actifs et tandis que 6 096 946 Colombiens se sont remis du virus. En termes de décès, le chiffre s’élève déjà à 141 075.

Le ministère de la Santé fait ses adieux et se souvient du défi historique de la pandémie

Le ministre de la Santé, Fernando Ruiz, a dit au revoir au portefeuille ce vendredi en tenant compte du fait que le gouvernement du président Iván Duque se termine ce dimanche. Dès lors, le chef de portefeuille a fait un tour après 29 mois de mandat.

Ruiz a rappelé que, trois jours seulement après sa possession, le premier cas de COVID-19 a été confirmé en Colombie, qui a entraîné une crise sanitaire sans précédent. « Nous sommes probablement confrontés à la crise la plus aiguë de notre société. Et, sûrement, avec toute certitude, la crise de santé publique la plus grave », a-t-il déclaré.

En ce sens, il a souligné qu’il devait faire face à des situations telles que la pénurie d’éléments de protection individuelle, les limitations initiales en USI, les restrictions dans la disponibilité de l’oxygène et la rareté des tests de laboratoire.

«Ce n’est qu’un exemple de la façon dont nous avons lancé ce processus pandémique (…) À ce moment précis, des exemples de ce que la résilience que nous avons a représenté ont été représentés. Un talent humain en santé présent et absolument désireux de travailler pour sa communauté », a-t-il déclaré.

Finalement, a également mis en évidence le processus de vaccination contre le COVID-19 sur le territoire national où, au 2 août 2022, plus de 87,3 millions de citoyens ont été vaccinés. « Ici, le président Duque et tous les Colombiens ont attendu leur tour pour leur vaccin ; il n’y avait pas de privilèges », a-t-il conclu.

★★★★★