49 soldats arméniens tués dans un nouvel affrontement avec les forces azerbaïdjanaises

Au total, 49 soldats arméniens sont morts ce mardi à la suite d’un nouvel affrontement à la frontière avec l’Azerbaïdjan.

Selon l’agence Spoutnik, en outre, lorsque les affrontements ont de nouveau éclaté, trois civils ont été blessés.

« Nos pertes s’élèvent à 49 morts », a rapporté le Premier ministre arménien Nikol Pashinián lors de sa participation au Parlement.

De même, il a noté que le chiffre ne serait pas définitif.

« Les tirs d’artillerie azéris vers les positions et les villes arméniennes ont blessé trois civils », a détaillé le ministère arménien de la Santé.

Deux des blessés sont graves, a indiqué l’entité, tandis que l’état du troisième est satisfaisant.

Ce mardi 13 septembre, les affrontements armés sont revenus à la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, qui s’accusent mutuellement de la flambée de tension. L’Arménie affirme que les forces azéries ont attaqué trois provinces orientales avec de l’artillerie et des drones. L’Azerbaïdjan, pour sa part, affirme que les troupes arméniennes ont tiré sur ses positions à la frontière, et accuse ce pays de tenter de contrecarrer le processus de paix.

Le Premier ministre arménien a indiqué que l’intensité des hostilités avait maintenant diminué dans quatre des six zones frontalières.

Ceci, malgré la cessation du cessez-le-feu, négocié en 2020 entre les deux nations, avec la médiation de la Russie.

Selon les médias internationaux, les affrontements de lundi soir seraient parmi les pires depuis le conflit de 2020, au cours duquel des milliers de personnes ont été tuées.

Les deux parties se sont accusées à plusieurs reprises d’attaques au milieu d’appels du monde entier pour mettre fin aux hostilités et entamer des pourparlers de paix.

★★★★★