Découvrez comment se portent les sondages pour le différend entre les gouvernements des 26 États et DF

São Paulo – À deux semaines du premier tour des élections de 2022, les sondages successifs montrent le scénario national avec la direction consolidée de l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva (PT), candidat de la coalition Brasil da Esperança. Cependant, une analyse des résultats des sondages les plus récents par les États montre que dans beaucoup d’entre eux, la décision de l’électorat ne se prendra qu’aux urnes.

Par exemple, dans le plus grand collège électoral du pays, São Paulo, Fernando Haddad (PT) maintient la direction avec un certain relâchement. De son côté, à Rio de Janeiro, le différend reste indéfini entre Claudio Castro (PL) et Marcelo Freixo (PSB). Découvrez ci-dessous le bilan dans les 27 unités de la fédération, après une nouvelle semaine de scrutins électoraux.

Sud-est

São Paulo – Le dernier sondage Datafolha, publié jeudi (15), montre un net avantage de l’ancien maire et ancien ministre de l’Éducation Fernando Haddad (PT). Soutenu par Lula, il affiche 36% d’intentions de vote. En deuxième position figure l’ancien ministre des Infrastructures du gouvernement Bolsonaro, Tarcísio de Freitas (républicains). La situation s’emmêle dans la dispute pour la deuxième place. C’est parce que le gouverneur actuel, Rodrigo Garcia (PSDB), est passé de 15 % lors du scrutin de la semaine précédente à 19 % dans cette enquête.

Rio de Janeiro – Rio de Janeiro devra peut-être régler le différend gouvernemental au second tour. Le sondage Datafolha publié jeudi (15) pointe vers la direction du bolsonariste Claudio Castro (PL), candidat à la réélection, avec 31% d’intentions de vote. Ensuite, en situation d’égalité technique dans la marge d’erreur, se trouve Marcelo Freixo (PSB), avec 27%. Par rapport à l’enquête de la semaine précédente, Castro a obtenu le même pourcentage et Freixo a fluctué positivement de 1 point. En troisième place apparaît Rodrigo Neves (PDT). L’ancien maire de Niterói a 8% et a également fluctué d’un point positivement.

Esprit Saint – A Espírito Santo, les sondages indiquent une victoire au premier tour de Renato Casagrande (PSB), candidat à la réélection. Selon un sondage Ipec, anciennement Ibope, rendu public le 2 septembre, le pessebiste compte 56 %. Il est loin du candidat Bolsonaro, Carlos Manato (PL), qui affiche 19% d’intentions de vote.

Minas Gerais – Une enquête Real Time Big Data publiée vendredi (16) pointe du doigt le leadership de Romeu Zema (Novo), qui devrait trancher la question au premier tour. Ensuite, le candidat le mieux placé est l’ancien maire de Belo Horizonte, Alexandre Kalil (PSD). Zema apparaît avec 45% d’intentions de vote, suivi de 36% de Kalil. En août, l’écart entre les candidats était de 12 points, ce nombre est tombé à neuf points lors du dernier sondage. Kalil, qui est soutenu par l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva, a les votes les plus expressifs de la capitale, où il a conclu son mandat avec une bonne note.

Sud

Rio Grande do Sul – Le dernier sondage Ipec publié le 2 de ce mois pointe vers un leadership serré du candidat à la réélection, Eduardo Leite (PSDB). Le toucan cumule 38% des intentions de vote, suivi du bolsonariste Onyx Lorenzoni, avec 24%. Le seul candidat de gauche compétitif apparaît en troisième position. Edegar Pretto (PT), a 9%, suivi d’un autre représentant bolsoniste et agro-industriel, le sénateur Luiz Carlos Heinze (PP), avec 6%.

Parana – L’Ipec, anciennement Ibope, a publié vendredi (16) un sondage sur les intentions de vote pour le gouvernement du Paraná. L’actuel gouverneur, Ratinho Júnior (PSD), arrive en tête dès le premier tour avec 55% des intentions de vote. Vient ensuite l’ancien sénateur et ancien gouverneur Roberto Requião (PT), avec 28% des voix. Les deux candidats ont oscillé positivement par rapport au sondage précédent, rendu public en août, où ils avaient respectivement 46% et 24%.

Santa Catarina – La dernière enquête pour le gouvernement de Santa Catarina a été publiée jeudi (15) par l’Institut Atlas. C’est l’état où le bolsonarisme a le plus de force. Le sénateur Jorginho Melo (PL), des troupes de choc du président au Covid CPI, est en tête avec 25 %, suivi de son compatriote Bolsonarista Moisés (républicains), avec 19,3 %. En troisième position, Gean Loureiro, qui flirte lui aussi avec le bolsonarisme, avec 15,9 %. Seulement en quatrième position apparaît PT Décio Lima, avec 14,5%.

Midwest

Mato Grosso – Dans le Mato Grosso, la querelle sur le gouvernement se dirige également vers une solution au premier tour. Le candidat à la réélection, Mauro Mendes (União Brasil), arrive de loin en tête, avec 60% des intentions de vote. À la deuxième place se trouve Márcia Pinheiro (PV), avec 15 %. L’enquête a été publiée jeudi (15) par l’Ipec. Mendes a gagné sept points de pourcentage depuis la dernière enquête, publiée le 31 août.

Mato Grosso do Sul – L’Ipec a également publié jeudi le scénario du différend dans l’État. Trois candidats s’emmêlent et la victoire ne devrait intervenir qu’au second tour. Ce sont : André Puccinelli (MDB), Marquinhos Trad (PSD) et Rose Modesto (União Brasil), avec respectivement 25%, 17% et 14%.

Goias – Real Time Big Data a publié jeudi le dernier sondage sur les intentions de vote pour l’État. Le candidat à la réélection, Ronaldo Caiado (União Brasil), a obtenu 48% des intentions de vote et est en tête, pouvant s’imposer dès le premier tour. Viennent ensuite Gustavo Mendanha (Patriota), avec 20% et le Major Vitor Hugo (PL), soutenu par Bolsonaro, avec 10%.

District fédéral – Dans le DF, le candidat à la réélection Ibaneis Rocha (MDB) est un autre qui mène facilement, avec 47% des intentions de vote, selon le Real Time Big Data publié mardi (13). Dans la séquence, quatre candidats apparaissent à égalité dans la marge d’erreur. Leandro Grass (PV) a 10%; Leïla de Volleyball (PDT), 9 % ; Paulo Octavio (PSD), 8 % ; et Izalci (PSDB) avec 5%

Nord-Est

Bahia – Selon Datafolha publié mercredi (14), ACM Neto (União Brasil) est en tête avec 49 % des intentions de vote. Malgré l’avantage, l’ancien maire de Salvador entretenait la perspective d’une victoire même au premier tour, qui semble déjà échapper aux radars. En effet, son principal rival, Jerônimo Rodrigues (PT), a augmenté de 12 points de pourcentage en un mois et a obtenu 28 % dans le même sondage. En troisième place vient le candidat soutenu par le président Jair Bolsonaro, l’ancien ministre João Roma (PL), avec 7%.

Sergipe – Mercredi (14), Vox Pesquisas a publié une étude montrant que le bolsonariste Valmir Francisquinho (PL) est en tête avec 39,73 % des intentions de vote dans l’État. Suivent Fábio Mitidieri (PSD), avec 14,20% et le sénateur PT Rogério Carvalho, avec 8,76% de la préférence de l’électorat. Le sénateur toucan Delegado Alessandro Vieira n’a obtenu que 3,85%.

Pernambouc – L’enquête Real Time Big Data publiée mercredi (14) pointe vers le leadership de Marília Arraes (Solidarité). Le député fédéral qui a quitté le PT pour briguer le poste de gouverneur a 36% d’intentions de vote dans un scénario stimulé. Marília suit une trajectoire ascendante. Dans un sondage publié en août, elle avait 28 %. En deuxième place, trois noms apparaissent dans une égalité technique. Bolsonaro Anderson Ferreira (PL) et Tucana Raquel Lyra, avec 15 %, et Danilo Cabral (PSB), avec 12 %.

Paraíba – L’Institut Veritá a publié jeudi un sondage sur les intentions de vote pour l’État (15). Le candidat à la réélection João Azevedo (PSB) est en tête avec 31,3%. Viennent ensuite Veneziano (MDB), avec 21,2%, à égalité technique avec Nilvan Ferreira (PL) et Pedro Cunha Lima (PSDB), avec respectivement 20,4% et 17,3%.

Grand fleuve du nord – La candidate à la réélection, la gouverneure Fátima Bezerra (PT), bénéficie d’un taux de popularité élevé dans l’État et mène la course pour son second mandat, avec 49 % d’intentions de vote. Elle peut encore gagner au premier tour. Dans la séquence lointaine, le capitaine Styvenson apparaît, avec 20% et Fábio Dantas (Solidarité), avec 8%.

Ceara – Les recherches au Ceará indiquent un deuxième tour entre Bolsonarista Capitão Wagner (União Brasil) et Elmano de Freitas (PT). Le candidat soutenu par le président arrive en tête avec 36%, tandis que le PT a 26%. Ensuite apparaît le piéton Roberto Claudio, avec 22%. La dernière recherche publiée, Real Time Big Data, a été publiée mardi (13).

Alagoas – L’actuel gouverneur d’Alagoas, Paulo Dantas (MDB), soutenu par Lula mais aussi par l’ancien gouverneur Renan Filho, mène la course avec 33% d’intentions de vote, selon l’Instituto Data Sensus. Une étude publiée mercredi (14) souligne que Dantas a gagné quatre points par rapport à la dernière enquête du 29 août. Le différend pour la deuxième position a changé par rapport à août. Fernando Collor (PTB) est passé de 19% à 15%. Rodrigo Cunha (União Brasil) est passé de 19% à 21%.

Maranhão – Le sondage Datailha publié mercredi place Carlos Brandão (PSB) en tête avec 35,9% des intentions de vote. Brandão est soutenu par Lula et aussi par l’ancien gouverneur Flávio Dino (PSB), qui mène la course au Sénat avec aisance, 64% des intentions de vote. Viennent ensuite Weverton Rocha (PDT), avec 19,9% et Lahésio Bonfim (PSC), avec 16,5%.

Piauí – Un sondage Ipec publié lundi (12) montre le leadership de Silvio Mendes (União Brasil), avec 43% d’intentions de vote. Vient ensuite le PT Rafael Fonteles, avec 29 %. Les deux candidats ont oscillé positivement par rapport au dernier sondage publié le 22 août, où ils avaient respectivement 38% et 23%.

Nord

Tocantins – Le dernier sondage Ipec pour Tocantins a été publié le 23 août. A l’époque, le candidat à la réélection Wanderlei Barbosa (Républicains) était en tête avec 40% des intentions de vote. Arrive ensuite le bolsonariste Ronaldo Dimas (PL), avec 17%. Irajá (PSD), est apparu avec 8% de la préférence de l’électorat, Paulo Mourão (PT), avec 8%.

Amazone – Real Time Big Data a publié une enquête pour Amazonas mardi dernier. Le gouverneur actuel, Wilson Lima (União Brasil), est en tête avec 34 %, suivi d’Amazonino Mendes (Citoyenneté), avec 29 %. Les deux candidats sont toujours à égalité dans la marge d’erreur. Ensuite, Eduardo Braga (MDB), avec 16%, complète la liste des candidats compétitifs.

acre – Le scénario pour le gouvernement d’Acreans a été publié mardi par Real Time Big Data. L’actuel gouverneur, Gladson Cameli (PP), arrive en tête avec 45% des intentions de vote. Vient ensuite Jorge Viana (PT), avec 21%. Le scénario est complet avec Mara Rocha (MDB), Sérgio Petecão (PSD) et Márcio Bittar (União Brasil), à égalité technique, avec respectivement 9%, 9% et 6%.

Rondônia – L’enquête Real Time Big Data publiée jeudi montre le scénario des intentions de vote à Rondônia. Une fois de plus, un candidat à la réélection se démarque. Le colonel Marcos Rocha (União Brasil), mène avec 38% de la préférence de l’électorat. Vient ensuite le sénateur bolsonariste Marcos Rogério (PL), avec 22 %. Léo Moraes (Podemos), avec 10 %. Daniel Pereira (Solidarité) a 3 % ; Piment Rondônia (PSOL), 2%; et Comendador Val Queiroz (Agir) avec 1%, complètent le panorama.

Roraima – La dernière enquête publiée pour Roraima est datée du 7 septembre. L’ancienne maire de Boa Vista Teresa Surita (MDB) arrive en tête avec 47% d’intentions de vote et des chances de victoire toujours au premier tour. L’actuel gouverneur de l’État, Antônio Denarium (PP), avait 36%. Viennent ensuite l’ancien sénateur Rudson Leite (PV) et Fabio Gonçalves de Almeira (Psol), tous deux avec 1% ; et Juraci Francisco dos Santos (PDT), 0%.

Amapá – Ipec a publié la dernière enquête le 24 août. L’ancien maire de Macapá, Clécio Luís (Solidariedade), était en tête avec 41%, et l’actuel sous-gouverneur de l’État, Jaime Nunes (PSD), avait 35%. Ensuite, apparaît Gilvam Borges (MDB), avec 5 %. Jairo Palheta (PCO) a 2 % ; Gesiel Oliveira (PRTB) et Gianfranco Gusmão (PSTU), 1%.

Pour – La contestation pour le gouvernement du Pará reste stable, avec la direction de l’actuel gouverneur Helder Barbalho (MDB), avec 65% des intentions de vote. La dernière enquête Ipec a été publiée le 3 de ce mois. Ensuite, Zequinha Marinho (PL), est apparue avec 13%.

★★★★★