Deux journalistes ont été abattus à Magdalena après avoir assisté à corralejas

Aux premières heures du dimanche 28 août, il a été annoncé la mort des journalistes Dilia Contreras et Leiner Monteroqui ont été attaqués sur une autoroute de la municipalité de Fundación, à Magdalena, lorsque Ils revenaient de couvrir certaines fêtes patronales.

Selon les informations fournies par les organes de presse et la police, les journalistes et leur compagnon couvraient les corralejas qui ont été menées dans le quartier de Santa Rosa de Lima, et quand ils ont quitté les lieux aux premières heures du matin, Ils ont été pris en embuscade par deux individus qui circulaient à moto.qui lui a tiré dessus avec une arme à feu.

Dilia Contreras a travaillé sur le portail web La Bocina Col et avait collaboré avec le journal Extra. Pour sa part, Leiner Montero a dirigé la station Sol Digital Stereo.

Joaquin Gutiérrezle caméraman qui était à l’arrière de la voiture, il a reçu deux balles dans le bras et il est actuellement admis à l’hôpital Fundación, en convalescence.

« Nous rejetons et regrettons l’assassinat des journalistes Leiner Montero et Dilia Contreras survenu aux premières heures d’aujourd’hui sur la route qui mène du village de Santa Rosa de Lima au centre urbain de la municipalité de Fundación, à Magdalena », a déclaré la Fondation pour la liberté de la presse (FLIP) dans un communiqué.

Photo : Twitter @RenovacionCo

Pour sa part, Colonel Andrés Sernacommandant de la police de Magdalena, a indiqué que certains participants à l’événement a rapporté une discussion entre plusieurs personnes dans laquelle Montero était impliqué. Après cela, ils sont partis et sur le chemin du retour vers la Fundación, ils ont été attaqués.

« Après cet acte d’intolérance, le journaliste décide de partir dans sa voiture avec Dilia et un autre homme, et en chemin ils sont tués», a souligné le colonel Serna.

De la même manière, les autorités évaluent la possibilité que l’attaque soit due à une tentative de volils attendent donc d’entendre le témoignage du seul survivant pour déterminer quel était le mobile du crime, et s’il était lié à son travail de journaliste.

« Il est urgent que la Police et le Parquet enquêtent et prennent en compte le travail de signalement qu’ils effectuaient« , a demandé le directeur de FLIP, Jonathan Bock.

★★★★★