En plus d’être mauvaise pour la santé, la pollution est aussi mauvaise pour l’économie – #Jornal da USP

Paulo Saldiva fait un contrepoint entre les gains économiques apportés par les activités polluantes et les pertes qui en résultent

Comme si les effets négatifs de la pollution de l’air sur la santé ne suffisaient pas, c’est un mal qui a aussi un impact sur l’économie. Un article publié en juin dernier dans une revue internationale spécialisée mesurait la perte d’espérance de vie due aux niveaux actuels de pollution de l’air. Plus de 5 000 villes brésiliennes ont participé à cette étude. « Ce que nous avons vu », déclare le professeur Paulo Saldiva, « c’est que le risque d’augmentation de l’incidence de diverses issues, telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires et les maladies respiratoires, est confirmé, et que, si nous atteignons les normes recommandées par l’Organisation mondiale pour la Santé, on aurait une augmentation de l’espérance de vie, en moyenne, dans le pays, de zéro à huit ans, soit presque une année de vie de plus. C’est plus ou moins ce que fait la pollution aujourd’hui », même avec toute la réduction apportée grâce aux mesures d’amélioration de la technologie des véhicules et de la matrice énergétique.

Le fait est que les sources qui produisent la pollution entraînent une augmentation des revenus, mais, en même temps, elle est payée non seulement avec des années de vie productive perdues, mais aussi avec des pertes économiques. « Et nous payons tous pour quelque chose sur lequel nous n’avons aucun contrôle et dépendons de la politique publique. » Pour le chroniqueur, il n’y a pas d’autre issue que la formulation de politiques environnementales, « qui s’affaiblissent ces dernières années, au prix d’un dialogue quelque peu hostile entre production et santé ». Par ailleurs, le rôle de la science est de fournir les bases des politiques publiques à mettre en œuvre.


Santé et environnement
La colonne Santé et environnementavec le professeur Paulo Saldiva, est diffusé tous les lundis à 9h30 sur Rádio USP (São Paulo 93,7 FM ; Ribeirão Preto 107,9 FM) et également sur Youtube, produit par Jornal da USP et TV USP.

.

★★★★★