Ils ont installé un état-major pour les personnes âgées à Cúa

Le ministre du Pouvoir populaire pour la Santé et président de l’Institut national des services sociaux (Inass), Magaly Gutiérrez Viña, a installé l’état-major général de soins et de protection des personnes âgées dans l’État de Miranda.

L’organisation a été formée dans les espaces du El Rey David Club, situé sur l’avenue Los Próceres Perimetral dans la paroisse de Cúa à Valles del Tuy.

« En collaboration avec le maire de la municipalité de Rafael Urdaneta (Cúa), Jonatan Herrera Campo, ainsi que la secrétaire aux personnes âgées de l’État de Miranda, Ornela Serrano, nous cherchons à accorder la priorité à l’attention à la population d’adultes et de personnes âgées dans la Entité Mirandina », a ajouté le président de l’Inass, Gutiérrez Viña.

Il a expliqué quelles seront les fonctions de l’état-major général dans la région, dont la structure s’inscrit dans les politiques du Congrès de l’ère nouvelle et qui a été convoquée par le président de la République, Nicolás Maduro.

Au cours de l’acte, le ministre a affirmé que les représentants de différentes organisations populaires ont également pour mission de garantir le bien-être social au secteur des personnes âgées, dans différentes communautés de la juridiction de Cueña.

L’événement a été organisé par la Coordination des adultes et des personnes âgées, appartenant au Secrétariat à la politique sociale et aux missions du gouvernement municipal de Cúa.

Il s’agissait d’Antonio Pereira, coordinateur de l’Inass de l’entité Mirandina ; Zulibeth Briceño, secrétaire des Missions du Gouvernement de l’État de Miranda ; et le train exécutif municipal.

Quatre phases de soins complets pour les grands-parents

La ministre Magaly Gutiérrez Viña, lors de son discours, a déclaré que l’état-major général de soins et de protection des personnes âgées aura quatre phases, où la vision est d’unifier, guider et organiser les politiques de soins pour les personnes âgées, comme il a été guidé par le président Maduro , en coordination avec le Gouverneur de Miranda, Héctor Rodríguez.

Il a précisé que la première phase sera consacrée à la politique organisationnelle, où les comités et les centres de participation des personnes âgées devraient être formés, caractériser les espaces, construire la carte des solutions et l’agenda d’action.

Le président de l’Inass a expliqué que la deuxième phase est liée à la formation et à la préparation pédagogiques, où des discussions sur les lois applicables aux personnes âgées seront générées, et il est également prévu de réaliser un plan d’alphabétisation technologique, avec un atelier de vulnérabilité et de sensibilisation.

Gutiérrez Viña a précisé que dans la troisième phase, qui est la phase productive, des agro-fermes communautaires seront créées pour faire face à la guerre économique. Alors qu’avec la quatrième étape, il y aura un dévouement à la prise en charge sociale et juridique des personnes âgées.

Grands-pères et grands-mères : exemples de mille batailles

Le maire Jonatan Herrera Campo est le devoir de l’État de protéger et de garantir les droits sociaux du secteur des personnes âgées. « Ces grands-pères et grands-mères qui ont toujours participé à mille batailles dans nos communautés et dans différents espaces, et qui se battent maintenant depuis chez eux, sont un exemple d’inspiration pour tous les jeunes Vénézuéliens. »

Herrera Campo a souligné le nombre d’histoires et d’anecdotes pleines d’apprentissage que les personnes âgées pouvaient avoir. « Eux et eux, nos adultes plus âgés sont un exemple positif de la façon dont ces beaux êtres ont traversé la vie et, au cours de celle-ci, avec beaucoup de dévouement et d’efforts, ils ont fait avancer leurs familles. Aujourd’hui, notre engagement est d’assurer leur santé et leur bien-être », a-t-il ajouté.

Le maire a demandé de sauvegarder et d’assurer la réalisation effective des droits de toutes les personnes âgées ; ainsi que de maintenir une attention préférentielle dans tous les services destinés aux personnes âgées.

★★★★★