Ils préparent des festivités à Trujillo en l’honneur de la Vierge de La Paz

Le diocèse de l’État de Trujillo s’apprête à célébrer la Journée de sa sainte patronne, Notre-Dame de la Paix, qui se tiendra le 24 janvier.

L’information a été fournie par Gustavo Godoy, curé de l’église cathédrale de Trujillo, qui a invité les croyants à participer aux différentes activités en l’honneur du saint patron.

Il a indiqué que la programmation débutera ce mercredi 12 janvier avec la descente de la Vierge de son trône, et a invité tous les fidèles à venir recevoir la bénédiction d’eux et de leurs familles.

Le père a ajouté que la neuvaine commencera le jeudi 13 et se terminera le 22 janvier. « Chaque jour à quatre heures de l’après-midi, la Sainte Marie sera honorée à travers le Saint Rosaire et à 17h30 la messe de l’après-midi dans la cathédrale », a-t-il déclaré.

Le Père Godoy a déclaré que le 23 janvier, il y aura la sérénade habituelle à la Virgen de la Paz à six heures de l’après-midi, avec la participation d’artistes et de groupes musicaux de l’État.

«Le jour central, le 24 janvier, jour de la paix et de la foi du peuple de Trujillan, la première messe aura lieu à 7h00 du matin, présidée par le Vicaire général du diocèse, Rubén Delgado; à 10 heures, la messe solennelle présidée par Monseigneur José Trinidad Fernández Angulo, évêque du diocèse. C’est la première fête patronale à laquelle il assiste et accompagne le peuple de Trujillo », a-t-il expliqué.

Il a ajouté que la célébration culminera à trois heures de l’après-midi avec la messe présidée par l’évêque militaire du Venezuela, Monseigneur Benito Adán Méndez et la caravane avec l’image de Notre-Dame de La Paz. « Il sortira pour bénir le peuple de Trujillo », a-t-il déclaré.

Le prêtre a expliqué que pendant l’Eucharistie, des mesures de biosécurité seront suivies, afin d’éviter la contagion par covid-19.

Il y a plus de 450 ans, la Vierge Notre-Dame de La Paz était la patronne spirituelle de Trujillo, et cette année, pour la deuxième fois, l’image du Saint Patron ne traversera pas les rues de la capitale en procession, en raison de la pandémie.

★★★★★