Ils servent les familles touchées par le débordement des rivières à Carabobo

Le gouvernement de Carabobo a effectué un déploiement spécial dans la paroisse de Canoabo pour assister plus de 130 familles touchées par le débordement des rivières Capas et Los Naranjos dans la municipalité de Bejuma.

À la suite des pluies incessantes enregistrées au cours du week-end dans la région, les communautés de Félix Adam, Boquerón, Tierra de Lucha et El Despertar ont été fortement compromises avec des routes obstruées, des inondations de leurs maisons, la perte de biens et la perte d’électricité et de téléphone. service.

Alexis Alvarado, président du Système intégré de protection civile et des pompiers de Carabobo, a indiqué que sur les 133 familles touchées, 90 ont subi une perte partielle et 21 une perte totale de leurs biens.

«Depuis samedi dernier, précisément à 23h30, le gouverneur Rafael Lacava et le secrétaire général du gouvernement, Jesús París, ont activé le système de risque et en parfaite union civilo-militaire-policière, nous nous sommes déployés dans les secteurs qui assistent les victimes,  » dit-il.

Une équipe multidisciplinaire livre depuis lundi des matelas aux sinistrés, provisoirement relocalisés dans une école locale : « L’équipe est composée de fonctionnaires du Secrétariat général du gouvernement, du Secrétariat au développement social, du Secrétariat à la sécurité, du Système intégré de protection civile et Les pompiers de Carabobo, Alimca, Insalud, Zodi, le bureau du maire de Bejuma, Invialca, la police de Carabobo, la police municipale et GasDrácula, entre autres entités », a expliqué Alvarado.

De même, le responsable a souligné que des journées de vaccination, des consultations médicales et des distributions gratuites d’eau potable ont été réalisées, en plus de la livraison de sacs CLAP et du remplissage de plus d’un millier de bouteilles de différentes communautés de la zone.

Pour sa part, Solimar Rivero, présidente d’Alimentos Carabobo (Alimca) et responsable du CLAP à Carabobo, a assuré que le gouvernement régional a livré 3 735 combos alimentaires avec protéines à 22 communautés de la paroisse de Canoabo.

Ce mardi Invialca a effectué un déploiement spécial pour récupérer la route gravement compromise par le débordement des rivières.

Mercy López, porte-parole communautaire du secteur de Boquerón, un endroit où 26 familles ont perdu leurs biens, a déclaré qu’après l’inondation des rivières, la chaussée était obstruée par des débris et des arbres tombés, ce qui a nécessité l’intervention des pompiers pour dégager les routes et. d’Invialca pour son conditionnement.

« À partir du même samedi, nous avons reçu une attention immédiate des pompiers et du personnel de la protection civile, sauvant des points clés de la route. Aujourd’hui, nous voyons comment il y a une surveillance constante », a-t-il déclaré.

Le maire se rend dans les zones touchées

Le maire de la municipalité de Bejuma, Lorenzo Remedios Abreu, a offert ce mardi un bilan des travaux qui ont été effectués après le débordement des rivières Capa et Los Naranjos dans la paroisse de Canoabo au cours du week-end dernier.

Il a assuré que la paroisse avait été isolée par des glissements de terrain et que des arbres tombés sur des lignes électriques ont provoqué la suspension du service. A cet égard, il a souligné qu’en huit heures la reconnexion électrique a été réalisée dans les secteurs touchés.

De même, il a affirmé qu’avec l’utilisation de machines, la boue a été enlevée des rues et les maisons touchées ont été nettoyées.

« Il faut reconnaître le déploiement de la Garde populaire, qui a appuyé avec des camions-citernes gratuits », a-t-il souligné, soulignant que depuis sa précédente gestion, aucun entretien n’a été effectué sur les rivières.

★★★★★