Inspiré par le centenaire de la Semaine de l’art moderne, l’événement discutera de la relation entre l’art et la psychanalyse – Jornal da USP

La deuxième édition de la « Jornada de Psicanálise da USP de Ribeirão Preto » aura lieu du 20 au 22 octobre et aura pour thème « Anthropophagie psychanalytique : qui sommes-nous face à l’inévitable ?

Par Brenda Marchiori

Photo: Divulgation

Fournir un espace de formation, de réflexion et de diffusion des connaissances dans le domaine de la psychanalyse, visant à établir un pont entre l’académie et la communauté externe. C’est ce que veulent les étudiants du cours de psychologie de la Faculté de philosophie, sciences et lettres de l’USP de Ribeirão Preto (FFCLRP) de l’USP, avec le deuxième Parcours de psychanalyse à l’USP Ribeirão Preto. L’édition de cette année se tiendra en personne, au Théâtre sur le campus de l’USP, et en ligne, du 20 au 22 octobre, et s’inspire du centenaire de la Semaine de l’art moderne, présentant le thème Anthropophagie psychanalytique : qui sommes-nous face à l’inévitable ?

Les discussions de cette édition exploreront l’art en tant que ressource pour la lutte et la formation de l’identité, ainsi que l’intersection avec la psychanalyse. Il s’agira d’un événement avec des conférences, des tables rondes et un espace de présentation de travaux scientifiques liés à la thématique, avec des prix. L’inscription et la soumission des œuvres peuvent se faire sur ce lien.

Le 20 octobre, à 19 h, le Séminaire clinique sera un moment exclusif pour les étudiants en psychologie de la FFCLRP, consacré à la présentation et à la discussion d’un cas clinique avec la psychologue Érika Araujo, spécialiste en psychologie analytique jungienne à l’Université d’État de Campinas (Unicamp), et Josimara Magro Fernandez de Souza, coordinatrice de le groupe Manifestations multiples de la sexualité et le Centre de réflexion sur la psychanalyse et le malaise dans la culture, de la Direction de la culture et de la communauté, tous deux de la Société brésilienne de psychanalyse de Ribeirão Preto (SBPRP).

Le 21, à 19h, Isildinha Baptista Nogueira, docteur en psychologie de l’USP et psychanalyste, donnera la conférence S’approprier : culture colonisée et nationalité brésilienne.

Le 22, à 8 heures, les psychologues Josiane Barbosa Oliveira, professeur au Centro Universitário Municipal de Franca (Unifacef) et membre de la Société Brésilienne de Psychanalyse de Ribeirão Preto (SBPRP), et Lucas Bulamah, psychanalyste, membre de la Recherche et Le Laboratoire d’interventions en psychanalyse (psiA), de l’Institut de psychologie (IP) de l’USP, et du Groupe de recherche brésilien Sándor Ferenczi (GBPSF), participeront à L’étendue de l’art et de la psychanalyse : le métissage des races et des religions sur le territoire brésilien. A 10h30, Psychanalyse et littérature singularité et existence partagée mettra en vedette la participation de Fábio Scorsolini-Comin, psychologue, linguiste, pédagogue, professeur au Département d’infirmières psychiatriques et de sciences humaines de l’École d’infirmières de Ribeirão Preto (EERP) à l’USP, coordinateur du Centre de psychologie de la santé à l’EERP et ORÍ – Laboratoire de recherche en psychologie, santé et société à l’USP ; et Denise Zanin, psychologue, spécialiste en psychothérapie d’orientation psychanalytique à l’Institut de psychologie (IP) de l’USP et encadrante du stage de thérapie par le jeu d’orientation psychanalytique à la FFCLRP.

Le programme complet est disponible sur ce lien.

Les inscriptions peuvent être faites ici.

★★★★★