Intelligence artificielle et santé mentale. Qu’est-ce que l’un a à voir avec l’autre ? – Revue USP

Selon le professeur Glauco Arbix, les gens se tournent de plus en plus vers l’intelligence artificielle pour une sorte d’aide à leurs angoisses, ce qui est une erreur, car la technologie ne reproduit que les valeurs qui lui ont été attribuées par les bases de données.

par Paulo Capuzzo

L’intelligence artificielle, et voilà, empiète également sur la santé mentale des gens. L’offre d’applications qui offrent une aide à ceux qui se sentent déprimés ou stressés est en croissance. De l’avis du professeur Glauco Arbix, « les gens se sentent apparemment mieux en parlant à une application qui, selon eux, n’a pas de sentiments similaires aux leurs ». Et là est l’erreur, puisque, bien que ces machines aient des sentiments, ce ne sont pas les leurs mais ceux de leurs programmeurs et, en ce sens, elles répliquent des valeurs qui ne sont pas toujours les plus adéquates et qui sont souvent noyées de préjugés. .

« Le regard des gens sur l’intelligence artificielle est ancré dans des mythes, ces mythes organisent la vie concrète des gens », argumente le chroniqueur. C’est une technologie qui « se présente comme quelque chose de très humain et quand on essaie d’agir comme un humain, ça se complique, parce que ça finit par reproduire des visions communes du monde, ça finit par insinuer que les gens ne sont pas bien dans le monde à cause de et non à cause de l’emploi, ni à cause de la société ». De ce point de vue, les applications finissent par reproduire des schémas dominants qui émergent dans la société. « Il faut être très prudent », conseille Arbix. « Utiliser avec parcimonie ou pour le plaisir, pas pour la guérison. » Après tout, c’est à cela que servent les professionnels qualifiés.


Observatoire de l’innovation
La colonne Observatoire de l’innovationavec le professeur Glauco Arbix, est diffusé tous les lundis à 10h50 sur Rádio USP (São Paulo 93,7 FM ; Ribeirão Preto 107,9 FM) et également sur Youtube, produit par Jornal da USP et TV USP.

.

★★★★★