La Chine et le Venezuela approfondissent leurs liens stratégiques

Le renforcement des liens d’amitié est la prémisse de la rencontre entre le président de la République, Nicolás Maduro, et le représentant spécial du gouvernement de la République populaire de Chine pour les affaires d’Amérique latine et des Caraïbes, Qiu Xiaoqi, qui a lieu ce mardi à le Palais Miraflores, situé à Caracas.

Le dialogue bilatéral s’inscrit dans le cadre des efforts conjoints visant à approfondir les liens stratégiques, selon les principes de respect mutuel et de développement partagé.

Qiu Xiaoqi occupe le poste de représentant spécial du gouvernement de la République populaire de Chine pour les affaires d’Amérique latine et des Caraïbes depuis 2020, fonction qu’il exerce simultanément avec celle de vice-président de l’Association chinoise de diplomatie publique et membre du comité de Population, ressources et environnement du 13e Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois.

Au cours de sa carrière diplomatique, les fonctions d’ambassadeur dans l’État plurinational de Bolivie (1996-1998), dans le Royaume d’Espagne et la Principauté d’Andorre (2002-2008), dans la République fédérative du Brésil (2008-2011) et aux États-Unis du Mexique (2013-2019).

Il a également été directeur général adjoint (1998-2000) et directeur général (2000-2002) pour l’Amérique latine et les Caraïbes du ministère des Affaires étrangères de Chine.

En août dernier, le chef de l’Etat a rencontré le directeur général du département Amérique latine et Caraïbes du ministère chinois des Affaires étrangères, Cai Wei, afin de renforcer les alliances bilatérales sur la base de la révision de l’agenda de coopération.

Les relations diplomatiques entre la Chine et le Venezuela datent du 28 juin 1974, cependant, ce serait en 2001 qu’elles ont pris un caractère stratégique lorsque la Commission mixte de haut niveau a été installée en tant que mécanisme pour renforcer la coopération dans les domaines d’intérêt commun.

★★★★★