La Russie déjoue une attaque ukrainienne contre un gazoduc

Le Service fédéral de sécurité russe a déjoué une tentative de sabotage et de terrorisme des services spéciaux ukrainiens sur le gazoduc South Stream, qui alimente en gaz la Turquie et l’Europe.

Selon un communiqué du Service fédéral de sécurité russe, des agents de sécurité russes ont arrêté des citoyens russes impliqués dans la préparation de l’attaque.

De même, ils ont saisi des mines magnétiques et des engins qui ont été utilisés par les Russes impliqués pour communiquer avec les services ukrainiens, qui ont donné les coordonnées de l’endroit qu’ils voulaient attaquer dans la région russe de Volgograd.

Plus précisément, les troupes ont saisi quatre mines magnétiques, quatre kilos d’explosifs plastiques, des fusées à action retardée et environ 10 000 dollars en monnaie russe, rapporte Sputnik.

Les appareils de communication contenaient la correspondance et les négociations avec les services spéciaux ukrainiens, ainsi que des instructions pour l’assemblage et l’installation de l’engin explosif, en plus du transfert d’argent et des coordonnées du site de l’attaque dans la région de Volgograd, a précisé l’agence. .

Le Département d’enquête du Service fédéral de sécurité russe a ouvert une enquête sur l’affaire, accusant les détenus d’acquisition, de transfert, de stockage et de possession d’explosifs ou d’engins explosifs.

Ce n’est pas la première fois que la Russie dénonce des actes de sabotage et de terrorisme par l’Ukraine. En août, le ministère russe de la Défense a signalé qu’une centrale électrique, une ligne à haute tension, une voie ferrée et plusieurs maisons avaient été endommagées après plusieurs explosions en Crimée, qui n’avaient fait que des blessés.

Moscou a fait état de multiples attaques menées par les forces armées ukrainiennes contre la population civile, qui -pour la Russie- n’ont pas suscité la réaction attendue de la communauté internationale.

Opération militaire russe en Ukraine

Après que Moscou a reconnu l’indépendance des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, la Russie a lancé en février 2022 une opération militaire en Ukraine afin de démilitariser et de dénazifier le régime de Kyiv.

Le conflit a été rejoint par des pays tiers qui fournissent une aide militaire à l’Ukraine, ce qui, selon la Russie, a prolongé son opération militaire.

★★★★★