L’abrogation du droit à l’avortement aux États-Unis et ses implications – Jornal da USP

Carlos Eduardo Lins da Silva affirme que l’intérêt pour les journaux, les magazines et les sites Web dédiés aux femmes a augmenté après que la justice américaine a révoqué le droit à l’avortement, une décision qui a indirectement affecté le journalisme lui-même.

Aux États-Unis, après la décision de la Cour suprême, qui a révoqué le droit à l’avortement dans le pays, la conséquence a été une augmentation de l’audience des publications numériques destinées au public féminin. Pour le professeur Carlos Eduardo Lins da Silva, « il y a eu vraiment une sorte de très grand choc dans la communauté féminine américaine avec la fin du droit constitutionnel à l’avortement, qui était en vigueur dans le pays depuis 1973 ». Avec cela, la conséquence naturelle a été l’augmentation de la circulation des sites Web, des magazines et des journaux spécifiquement dédiés aux femmes. En revanche, la décision de la Cour suprême sur l’avortement inquiète la presse américaine en raison de ses implications. La semaine dernière, des magazines, des journaux et des sites Web ont envoyé au procureur général des États-Unis une lettre lui demandant de prendre des mesures immédiates pour empêcher les journalistes et les rédacteurs en chef d’être punis en vertu des lois de l’État qui considèrent que l’incitation, l’aide, l’encouragement ou la facilitation de l’avortement constituent également un crime.

Tout se résume au fait que les journalistes craignent d’être accusés d’encourager l’avortement simplement pour avoir publié des articles sur le sujet. Autrefois, même les publicités faisaient l’objet d’une plainte judiciaire, comme ce fut le cas en 1972, lorsqu’un éditeur de publication fut condamné par le tribunal pour avoir publié une publicité pour une clinique d’avortement à New York, où la pratique était autorisée. En sera-t-il de même désormais ?, s’interroge le chroniqueur, selon qui l’affaire est grave non seulement pour mettre en péril l’avenir de la presse et du journalisme aux USA, mais aussi pour violer les droits individuels des Américains. « Nous pouvons en fait remonter plus de décennies en arrière, nous pouvons remonter des siècles aux États-Unis. »


Horizons du journalisme
La chronique Horizontes do Jornalismo, avec le professeur Carlos Eduardo Lins da Silva, est diffusée tous les lundis à 9h00 sur Rádio USP (São Paulo 93,7 FM; Ribeirão Preto 107,9 FM) et également sur Youtube, avec une production de Jornal da USP et TV USP .

.

★★★★★