Le Brésil termine la semaine avec 1 445 décès supplémentaires dus au covid

São Paulo – Le Brésil a enregistré aujourd’hui (29) 222 décès supplémentaires et 29 976 nouveaux cas de covid-19 au cours des dernières 24 heures surveillées par le Conseil national des secrétaires à la santé (Conass). Au cours des sept derniers jours, les décès dus à la maladie se sont élevés à 1 445. Le nombre reste à un niveau élevé, malgré une baisse de 6,5% par rapport à la semaine précédente.

Vendredi également, le nombre moyen de décès au cours des sept derniers jours s’élevait à 206, le plus bas depuis le 27 juin. En 14 jours, cet indice a baissé de 13,8%. Par rapport à il y a 30 jours, lorsque la moyenne mobile était de 266 décès, la réduction atteint 22,5 %.

Au cours de la même période, les nouveaux cas ont totalisé 203 772, en baisse de 13,3% par rapport à la semaine dernière. Ainsi, la moyenne mobile des cas était de 29 110, soit une réduction de 33,2 % en 14 jours. Par rapport au mois dernier, la baisse de la moyenne des cas est de 49,5%.

Le nombre total de cas est certainement plus élevé, car les résultats positifs des autotests (vendus en pharmacie) n’entrent pas dans les index officiels s’ils ne sont pas confirmés par un autre test RT-PCR. Sinon, ils amplifient la sous-déclaration. Au total, depuis le début de la pandémie, le Brésil a officiellement enregistré 679 758 décès dus au covid et plus de 33,9 millions de cas de la maladie.

Nombre de cas et de décès par covid-19 ce vendredi au Brésil. Source : Conas

Tests de pharmacie

Selon l’Association brésilienne des pharmacies et drogueries (Abrafarma), le pourcentage de résultats positifs au covid-19 à partir de tests effectués dans les pharmacies brésiliennes a enregistré, au cours des sept derniers jours de juillet, le niveau le plus bas en 12 semaines. Entre le 25 et le 31, il y a eu environ 62 000 consultations, dont 25 % étaient positives.

Malgré cela, il existe encore des lacunes en matière de sous-déclaration. En effet, au lieu de réaliser obligatoirement le test antigénique en pharmacie, la population a la possibilité, depuis mars, d’acheter le kit et d’appliquer le test à domicile. C’est le même test antigénique. Cependant, les résultats des autotests n’entrent dans aucune statistique officielle, sauf s’ils sont confirmés par une nouvelle évaluation, dans une officine ou une formation sanitaire publique ou privée.

Le prédiabète comme facteur de risque

Une étude publiée aujourd’hui par la Fondation Oswaldo Cruz (Fiocruz) a identifié un plus grand risque d’aggravation du covid-19 chez les patientes en situation prénatale.diabète sucré. Les chercheurs de Fiocruz Bahia comparent les biomarqueurs sanguins de patients atteints de pré-diabète et de patients sans pré-diabète pendant la phase la plus sévère de l’infection et trois mois après l’hospitalisation.

En conséquence, ils ont constaté que les patients prédiabétiques nécessitaient des séjours hospitaliers plus longs, avec une moyenne de 15 jours, tandis que le temps de récupération moyen des patients sans prédiabète était de 8 jours. Les personnes prédiabétiques nécessitant des soins intensifs représentaient 78 % des cas, comparativement à 56 % des patients sans prédiabète. De plus, les patients prédiabétiques présentaient également un degré plus profond de lésions pulmonaires.

★★★★★