Le bureau du maire de Cárdenas met un œil et un cœur sur l’autoroute trans-andine

Un groupe approximatif de 80 fonctionnaires parmi le bureau du maire de la municipalité de Cárdenas, le bataillon du génie, le conseil municipal, les conseils communaux et le pouvoir populaire organisé se sont rassemblés sur l’autoroute trans-andine qui était remplie de déchets solides, générant des sources de contamination de l’environnement et impossibilité de traverser une artère routière aussi importante.

Richard González, maire de la municipalité de Cárdenas, a indiqué que plus de 150 tonnes de déchets ont été enlevés, 6 camions et une minicheuse utilisés pour nettoyer la région trans-andine. Il a également reconnu l’effort de tout le personnel, la communauté qui a participé à ce noble travail et «nous n’avons pas encore fini».

Il a également remercié le soutien apporté au protecteur de Táchira, Freddy Alirio Bernal Rosales, à travers Corpoandes, Barrio Nuevo Barrio Tricolor et toute l’équipe humaine des deux institutions.

«Il est important de garder cette route dégagée car elle communique aux municipalités de Cárdenas, Andrés Bello et San Cristóbal, donc l’appel à la conscience, à syndiquer, à toute la communauté en général de ne pas continuer à jeter des déchets solides sur cette route, car ils sont à l’origine d’une source de pollution de l’environnement, de problèmes de santé, de gêne pour les conducteurs qui circulent sur cette route, entre autres.

Il a souligné que l’équipement et les machines restent dans la région trans-andine jusqu’à ce qu’ils parviennent à le nettoyer à cent pour cent. Tous les habitants doivent contribuer à garder ces espaces propres, car c’est un «travail que nous faisons avec tous nos efforts, avec tous ces hommes et ces femmes, mais il y a co-responsabilité de voir notre municipalité comme une petite coupe d’or».

★★★★★