Le gouvernement et le comité de grève avancent ce samedi une nouvelle journée de pourparlers

22 mai 2021 à 10h15



Pour:

Colprensa

Samedi à l’aube, le gouvernement national et les directeurs du comité national de grève ont échangé des documents sur des aspects liés aux garanties pour l’exercice du droit de réunion et de manifestation publique et pacifique.

En outre, le gouvernement a déclaré qu’il valorise les progrès qui ont été réalisés jusqu’à présent, «le gouvernement national apprécie les progrès réalisés dans la construction d’un document avec des points d’accord qui renforcent la garantie des droits à la vie, à la santé. , travail et emploi, sécurité alimentaire dont le pays a besoin; de tous les Colombiens, ceux qui marchent et ceux qui ne le font pas. Les documents préparés par le gouvernement national ont reçu l’aval des ministres du cabinet, dont les fonctions sont directement liées à la préservation de l’ordre public, offrant des garanties pour des manifestations publiques et pacifiques, ainsi que la libre circulation ».

Le ministre du Travail, Ángel Custodio Cabrera, a déclaré que le gouvernement soulevait avec insistance la question liée à la nécessité de condamner les blocus qui persistent aujourd’hui sur différentes routes du pays et de faire les efforts nécessaires avec l’aide des gouverneurs et des maires pour réaliser la levée immédiate desdits blocages.

Le haut-commissaire à la paix, Miguel Ceballos, a précisé que pour la réunion de ce samedi, vers dix heures, le gouvernement arrivera après avoir analysé le nouveau document de contre-propositions présenté par le Comité national du chômage pour poursuivre les travaux en commission bilatérale.

Le porte-parole du comité de grève, Alirio Uribe, a déclaré que « ce que nous voulons, c’est qu’il y ait des garanties pour la protestation sociale en Colombie et c’est pourquoi nous essayons de nous mettre d’accord sur des garanties minimales et des mécanismes de vérification pour ces garanties ».

★★★★★