Lebron James a vivement critiqué le président Donald Trump

La star de la ligue américaine de basketball professionnel (NBA), LeBron James, a déclaré que "novembre approche à grands pas", se référant aux élections présidentielles, face aux critiques qu'il a reçues du président Donald Trump pour s'être agenouillé pendant l'hymne national en signe de protestation.

"Le match se poursuivra sans qu'il ne le regarde. Je peux m'asseoir ici et parler pour nous tous qui aiment le basket et s'en moquent", a déclaré le joueur des Los Angeles Lakers James ce matin après un match de championnat en format réduit qui se déroule dans une "bulle" à Orlando (Floride), où toutes les équipes sont concentrées pour éviter les infections en pleine pandémie COVID-19.

En fait, il a souligné que "novembre approche à grands pas et c'est un grand moment pour nous en tant qu'américains" et a souligné la nécessité d'un "changement" dans les élections au cours desquelles Trump, un républicain, cherche à être réélu contre le candidat démocrate virtuel. , Joe Biden.

James a répondu de cette manière aux commentaires précédents de Trump, qui a qualifié de "honte" de voir les joueurs les genoux au sol pendant l'hymne.

"Quand je les vois agenouillés, j'arrête simplement le jeu. Je n'ai aucun intérêt à regarder le match. Quand je vois des gens s'agenouiller et ne pas respecter le drapeau et ne pas respecter l'hymne national, ce que je fais personnellement, c'est éteindre la télévision. », a déclaré mercredi le président dans une interview sur le réseau conservateur Fox.

"Bien sûr, si je me trompe, je vais perdre une élection", a-t-il ajouté, "ça me va. Mais je défendrai toujours notre pays et notre drapeau", a déclaré le président, qui cherche à être réélu aux élections du 3 novembre.

La mort de George Floyd, étouffé en garde à vue à Minneapolis à la fin du mois de mai, a déclenché une vague de protestations à travers le pays, et tous les joueurs de la NBA ont décidé de commencer les matchs à genoux pendant l'hymne et portant des t-shirts avec le slogan, " Les vies noires comptent ".

EFE

★★★★★