L’ELN libère 9 otages après l’annonce du début du processus de paix

La guérilla de l’Armée de libération nationale (ELN) a remis aujourd’hui à une mission humanitaire neuf personnes qui avaient été enlevées depuis le mois dernier dans le département colombien d’Arauca (nord-est), au moment où l’on annonçait depuis Cuba que les négociations de paix entre le gouvernement et ce groupe armé.

Le Médiateur, Carlos Camargo, a déclaré que les neuf otages avaient été remis par les rebelles de l’ELN à une commission humanitaire composée de ce corps et de l’Église catholique.

« Nous célébrons le retour dans leurs foyers de ces neuf personnes qui étaient aux mains de l’ELN depuis le 13 juillet de cette année. Nous avions suivi cette situation et aujourd’hui, après la mission humanitaire menée par des responsables de notre région et de l’Église catholique, elle culmine avec la réunion de ces personnes avec leurs familles », a-t-il déclaré.

Les autorités militaires ont rappelé que l’ELN avait tué deux des otages qui avaient été enlevés dans une zone rurale d’Arauca, où le groupe d’insurgés a déclaré que les personnes détenues étaient mortes lors d’un affrontement armé avec l’armée, une version démentie par la direction militaire. .

Pour sa part, le Haut Commissaire pour la paix, Danilo Rueda, a annoncé depuis La Havane, Cuba, que les négociations de paix avec ce groupe armé reprendront.

« Nous confirmons que l’ELN partage la volonté de paix du gouvernement colombien, qu’il écoute les voix de multiples secteurs de la société qui, depuis les territoires et diverses instances, appellent à une solution négociée au conflit armé », a déclaré le responsable à la lecture d’un déclaration.

Une délégation du gouvernement colombien, conduite par le ministre des Affaires étrangères, Álvaro Leyva, et le haut-commissaire pour la paix, Danilo Rueda, est à Cuba pour reprendre les pourparlers avec l’ELN.

★★★★★