Les chercheurs de l’USP sont parmi les plus influents dans le domaine du changement climatique – Jornal da USP

La liste préparée par l’agence Reuters identifie les milliers de scientifiques qui publient le plus et sont les plus cités dans ce domaine d’étude

Carlos Clemente Cerri et Carlos Eduardo Pellegrino Cerri – Photos: TV USP Piracicaba et IEA-USP

.

La liste de les climatologues les plus influents au monde, préparé par l’agence Reuters fin avril, il compte cinq chercheurs brésiliens qui figurent parmi les mille membres. Dans le classement, il y a deux chercheurs de l’USP: Carlos Clemente Cerri, du Centre pour l’énergie nucléaire dans l’agriculture (Cena) – décédé en 2017 – et Carlos Eduardo Pellegrino Cerri, du département des sciences des sols de l’école Luiz de Queiroz de l’agriculture (Esalq).

Pour identifier les 1000 scientifiques les plus influents, Reuters a créé un liste chaude, qui regroupe les résultats de trois classifications. Selon l’agence, ces classifications sont basées sur le nombre d’articles de recherche que les scientifiques ont publiés sur des sujets liés au changement climatique; la fréquence à laquelle ces articles sont cités par d’autres scientifiques dans des domaines d’études similaires, tels que la biologie, la chimie ou la physique; et la fréquence à laquelle ces journaux sont référencés dans la presse profane, les médias sociaux, les documents politiques et autres médias.

Les données sont fournies via le Dimensions, le portail de recherche universitaire de l’entreprise technologique britannique Digital Science. Sa base de données contient des centaines de milliers d’articles liés à la science du climat publiés par des milliers d’universitaires, dont la grande majorité est publiée depuis 1988.

La liste comprend également José Antônio Marengo, du Centre national de surveillance et d’alerte des catastrophes naturelles (Cemaden), Philip Martin Fearnside, de l’Institut national de recherche de l’Amazonie (Inpa), et Roberto Schaeffer, de l’Université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ).

Le professeur Carlos Eduardo Pellegrino Cerri a exprimé sa satisfaction d’avoir son nom, aux côtés de son père, Carlos Clemente Cerri, parmi les Brésiliens sur la liste. «C’est une double fierté, pour l’héritage de mon père et pour la reconnaissance des recherches que nous avons menées au cours des dernières décennies. Notre contribution au thème du changement climatique est davantage axée sur les actions d’atténuation dans l’agriculture, l’élevage et la sylviculture. L’accent est mis sur les pratiques durables qui, d’une part, augmentent la séquestration du carbone dans le sol et, d’autre part, réduisent les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Le carbone du sol, présent dans diverses molécules organiques, peut être associé à des constituants inorganiques (association organo-minérale) et gagner en stabilité pendant une longue période. Par conséquent, la permanence de ce carbone stocké dans le sol est importante pour le cycle du carbone et comme moyen d’atténuer le réchauffement climatique », a-t-il déclaré.

Carlos Clemente Cerri

Agronome diplômé de l’Universidade Estadual Paulista (Unesp) en 1971, master (1975) et docteur (1979) de l’USP’s Institute of Geosciences (IGc), professeur (1985) et professeur associé (1988) d’Esalq et professeur ordinaire (1996) par Cena / USP. Il a été professeur au Center for Nuclear Energy in Agriculture à l’USP depuis 1975. Il s’est spécialisé dans la recherche sur la dynamique de la matière organique du sol dans les écosystèmes naturels et modifiée par les pratiques agricoles, d’élevage et de reboisement. Il a publié plus de 250 articles scientifiques dans des revues nationales et internationales indexées, 40 chapitres de livres au Brésil et à l’étranger et est l’éditeur de six livres. Il a coordonné plus de 60 projets de recherche avec des ressources du Brésil (Fapesp, CNPq, Capes, Finep, Petrobras) et à l’étranger (Nasa, NSF, AIEA, FEM, Unité européenne). Il a reçu les distinctions de l’Ordre du Mérite Scientifique et de la Gran Cruz de l’Ordre du Mérite Scientifique et Technologique du Brésil, de Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques de France et du Prix Nobel de la Paix (2007) décerné au GIEC / ONU, où il a travaillé entre 1992 et 2007. Né en 1946, le professeur Carlos Cerri est décédé en avril 2017.

Carlos Eduardo Pellegrino Cerri

Le professeur Esalq est titulaire d’un diplôme en génie agronomique de l’USP (1997), d’une maîtrise en nutrition des sols et des plantes de l’Université de São Paulo (1999), d’un doctorat en sciences de l’environnement de l’Université de São Paulo (2003). Il est actuellement professeur associé au Département des sciences des sols, travaillant principalement sur des sujets liés à la matière organique du sol, au réchauffement climatique et au changement climatique, à l’agriculture et au marché du crédit carbone, à la modélisation mathématique, à la géostatistique et au géotraitement. Il est boursier CNPq Productivity Scholar et membre affilié de l’Académie brésilienne des sciences. Selon le portail Dimensions, Pellegrino Cerri est sur la liste Reuters avec 192 publications et 5 347 citations.

Consultez la liste complète de Reuters sur ce lien.

.

Texte adapté de Caio Albuquerque, Division de la communication de l’Esalq-USP

.

★★★★★