Les pluies ont fait déborder la rivière Canoabo à Carabobo

Les fortes pluies enregistrées ce samedi après-midi-nuit dans l’ouest de Carabobo, ont produit le débordement de la rivière Canoabo, située dans la commune de Bejuma.

L’événement a été enregistré après plus de quatre heures de pluie incessante dans la commune.

Responsables des Régions Stratégiques de Évaluation des dommages et analyse des besoins (Redan) Centralrapporte que dans le secteur Félix Adam, plusieurs habitations inondées ont été dénombrées, cependant, jusqu’à présent, le nombre de personnes touchées n’a pas été quantifié avec précision, car elles attendent que le débit de la rivière diminue.

Après 23h30 ce samedi, les pompiers et le personnel de la Protection civile n’avaient pas pu accéder aux lieux, car la route était obstruée par des débris, des arbres et des lignes électriques sur le trottoir.

De plus, les habitants de la zone étaient au secret, car il n’y avait ni électricité, ni téléphone, ni signal radio.

On savait que la cause de l’eau avait traîné un véhicule de marque Chevrolet, modèle Corsa, gris, avec deux personnes à son bord.

Les pompiers ont rapporté via leurs réseaux sociaux que les citoyens ont été secourus sans incident, cependant, le véhicule n’a pas pu être localisé.

« Les deux personnes ont été secourues sans incident et transférées pour un contrôle de routine. Ils présentent une dépression nerveuse », souligne un tweet publié sur le compte officiel @CentralRedan.

Pendant ce temps, Jacobo Vidarte, un spécialiste de la recherche et du sauvetage, a rapporté via ses réseaux sociaux que les rivières Naranjos et Capa ont également débordé. Aucun blessé n’a été enregistré.

Pluies à Valence

Après les précipitations enregistrées il y a trois jours dans la municipalité de Valence, les habitants des communautés du nord et de la paroisse de Rafael Urdaneta signalent des fluctuations constantes de l’approvisionnement en électricité.

Rappelons que la foudre a frappé l’un des transformateurs situés dans le poste de La Quizanda, laissant plusieurs quartiers de la capitale Carabobo sans service pendant plus de 36 heures.

Après sa réparation, le transformateur a de nouveau pris feu, pour lequel le personnel de Corpoelec et de Plan Búho a dû à nouveau effectuer des travaux de récupération.

★★★★★