L’Ukraine maintient le bombardement de la centrale nucléaire de Zaporozhie ce dimanche

Le bombardement de la centrale nucléaire de Zaporozhye par les forces armées ukrainiennes se poursuit ce dimanche, et les impacts enregistrés dans les installations s’élèvent déjà à 15, rapportent les agences.

Renat Karchaa, conseiller du chef de la société russe d’ingénierie nucléaire Rosenergoatom, a déclaré dimanche que « jusqu’à présent, il y a eu environ 15 impacts sur les installations des centrales nucléaires ». Toute attaque d’artillerie contre la centrale nucléaire met en danger la sécurité nucléaire. »

Il a souligné que les troupes ukrainiennes avaient attaqué le bâtiment spécial numéro 2, qui contient du nouveau combustible nucléaire. Plusieurs projectiles ont touché une zone proche du stockage des déchets nucléaires, rapporte Tass.

Le fond de rayonnement à la station est dans les limites normales, a-t-il souligné. « Dieu merci, il n’y a pas eu de libération de rayonnement. Le contexte est normal », a-t-il déclaré, ajoutant que personne n’avait été blessé.

Samedi, Karchaa a averti que le bombardement pourrait déclencher une contamination nucléaire.

Les attaques ont commencé samedi

Samedi, « douze attentats ont frappé la centrale nucléaire de Zaporozhye entre 17h15 et 17h41. Nous entendons le périmètre de la centrale, mais pas la zone industrielle ou toute autre zone adjacente à la centrale », a déclaré Karchaa.

Karchaa a noté que la piscine à éclaboussures, qui fait partie du système de refroidissement de la centrale nucléaire, a reçu six coups, deux autres coups ont été enregistrés dans le dépôt sec de combustible nucléaire usé et trois autres coups ont été documentés près du point de contrôle 2.

De son côté, le ministère russe de la Défense a souligné que Kyiv a lancé 12 projectiles de gros calibre, huit ont explosé entre le bloc 5 et le pavillon spécial 2, trois ont touché entre les blocs 4 et 5 et un a touché le toit du pavillon 2. a détaillé l’entité, dit Spoutnik.

« La situation radiologique dans la zone de la centrale nucléaire reste normale. Les conséquences des dégâts causés par les tirs d’artillerie des forces armées ukrainiennes deviendront claires après que les experts de l’AIEA [Organismo Internacional de Energía Atómica] et de Rosatom pour inspecter le territoire de l’usine », a-t-il souligné.

Le plus grand d’Europe

La centrale nucléaire de Zaporozhye est la plus grande d’Europe. La Russie en a pris le contrôle fin février lors de son opération militaire spéciale.

Actuellement, les six groupes électrogènes de la centrale sont passés en mode arrêt à froid, les troupes ukrainiennes bombardant régulièrement l’installation.

En septembre, à la suite d’une visite de la mission de l’AIEA, l’agence a appelé à la création d’une zone tampon de sécurité autour de la centrale pour prévenir les situations d’urgence dues aux hostilités. Actuellement, la discussion sur les paramètres géographiques de la zone de sécurité est en cours.

★★★★★