Martínez : « La victoire est le fruit d’un travail acharné »

L’Espagnol Roberto Martínez, sélectionneur de la Belgique, s’est exprimé devant la presse après la victoire de son équipe face au Canada (1-0) qu’il a qualifiée de « sa pire performance » dans un tournoi majeur.

A lire aussi : La Belgique a fait ses débuts au Qatar du bon pied

« Techniquement, c’est peut-être notre pire performance, le pire match, pas parce que nous avons gagné. Gagner, même si vous ne jouez pas bien, n’est pas un hasard ; c’est le résultat de ce que nous avons fait au cours des six dernières années », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

« Ce que j’ai aimé, c’est l’attitude de mes joueurs, d’être responsable sur le terrain. Ensuite, avoir plus de changements nous a donné des opportunités. On peut jouer de différentes manières pour s’adapter au jeu. Dans l’ensemble, le Canada était meilleur, mais nous avons trouvé une façon de gagner. »

Un Roberto Martínez qui ne s’est pas inquiété de la performance de son équipe face à la Pologne : « Non. Ce n’est pas un format normal. Nous n’avons passé que cinq jours ensemble et il faudra voir comment les équipes grandissent ; et si nous le faisons en gagnant des matchs, c’est une façon incroyable de le faire. Aujourd’hui, nous avons grandi en équipe ».

De plus, l’entraîneur a minimisé la discussion de Kevin de Bruyne avec Toby Alderweireld après le match nul 1-0 tout en soulignant l’importance du joueur de Manchester City pour la Belgique.

«Nous étions frustrés parce que nous savons que nous avons une équipe qui, si nous pouvons trouver Kevin entre les lignes, nous pouvons avoir de nombreuses occasions dans le domaine rival; cela a été le problème. Ce n’était rien de plus que je voulais gagner. Kevin est dans un moment incroyable, étant l’un des meilleurs joueurs du monde. Nous avons un niveau que nous voulons atteindre et nous ne l’avons pas montré sur le terrain. Voir un joueur frustré est normal », a commenté

EFE

★★★★★