OPS : la vaccination anticovid en Jamaïque, au Nicaragua et en Haïti n’atteint pas les 10%

L’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) a averti mercredi que la vaccination anticovid en Jamaïque, au Nicaragua et en Haïti n’atteignait pas 10% de la population, et a exhorté à surveiller les épidémies localisées de contagion du virus sur tout le continent américain.

Seulement 37% des personnes en Amérique latine et dans les Caraïbes ont achevé le programme de vaccination contre le covid-19, et l’avancement de la vaccination dans la région est inégal, a déclaré la directrice de l’OPS Carissa Etienne lors d’une conférence de presse.

« Alors que sept pays et territoires des Amériques ont vacciné plus de 70 % de leur population, le même nombre n’en a pas encore vacciné 20 %. La Jamaïque, le Nicaragua et Haïti n’ont pas encore atteint une couverture de 10% », a-t-il déclaré, exhortant les pays ayant des doses excédentaires à les partager avec la région.

Etienne a souligné qu’au cours du mois dernier, les infections à covid-19 ont diminué sur tout le continent américain, bien qu’il y ait encore un nombre élevé de cas, avec des tendances locales qui « continuent d’être inquiétantes ».

Il a mis en évidence des pics d’hospitalisation dans de nombreuses provinces du sud-ouest du Canada, une épidémie majeure en Alaska et des taux élevés de nouvelles infections à Cuba, aux Bermudes et à la Barbade.

En outre, il a signalé une augmentation de l’occupation des lits en soins intensifs au Costa Rica et au Belize, et une augmentation des nouvelles infections dans la région métropolitaine de Santiago et les villes portuaires de Coquimbo et Antofagasta, au Chili.

« Les gouvernements doivent surveiller de près les tendances locales car la dynamique de l’infection varie considérablement au sein de chaque pays, en partie en raison des différences dans la disponibilité et l’acceptation des vaccins », a-t-il déclaré.

  • Nouveaux accords avec Sinopharm et AstraZeneca –
    Afin d’accélérer la vaccination sur le continent, l’OPS a annoncé qu’elle avait conclu deux nouveaux accords pour offrir des vaccins anticovid supplémentaires à ses pays membres.

Ces doses sont complémentaires à celles obtenues via des accords bilatéraux et des dons, ou via le mécanisme mondial Covax promu par l’OMS.

L’accord avec le pharmaceutique chinois Sinovac annoncé la semaine dernière a été rejoint par d’autres avec le chinois Sinopharm et l’anglo-suédois AstraZeneca.

★★★★★