Peur après la hausse des cas de covid-19 dans différents pays

Différents pays du monde enregistrent une recrudescence des cas positifs au covid-19, les alarmes sont donc à nouveau activées.

L’un des pays est la Chine, où à Pékin – la capitale du géant asiatique – il existe une situation épidémiologique « compliquée et sévère » en raison de cas asymptomatiques.

Les autorités de la capitale ont décrit cette épidémie comme « la pire en Chine » depuis le début de la pandémie en 2020, elles évaluent donc des mesures pour contenir la situation.

Selon une dépêche de Prensa Latina, les autorités ont ordonné des tests PCR et une mise en quarantaine pour tous les voyageurs entrants pendant trois jours consécutifs.

De même, ils ont annoncé la fermeture des écoles et suspendu les cours en présentiel, interrompu le fonctionnement des établissements jugés non essentiels et exhorté les entreprises à opter pour le télétravail et les visioconférences.

A ce jour, la Chine enregistre 8 901 981 cas positifs et 29 784 décès dus au Covid-19.

Un autre des pays asiatiques où la repousse est enregistrée se trouve au Japon. Au cours de la seule semaine dernière, 593 000 personnes infectées par l’épidémie ont été confirmées, ce qui équivaut à une augmentation de près de 100 000 cas par rapport à la semaine précédente.

Le ministère japonais de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a annoncé que la province la plus touchée est Tokyo, avec 60 616 infections dues à l’épidémie.

Avec ces données – cite Prensa Latina -, le pays a atteint environ 23,8 millions d’infections ce jour depuis le début de la pandémie.

Les experts considèrent que le Japon traverse sa huitième vague de la pandémie, après avoir enregistré dans le pays la sous-variante de l’Omicron.

Amérique centrale avec rebond des cas après une nouvelle variante

Les pays d’Amérique centrale ont également enregistré de légères augmentations de cas positifs pour Covid-19, après la présence de la nouvelle variante.

Les autorités, les épidémiologistes et la population en général expriment leurs craintes face à la nouvelle variante du covid-19 qui touche le Salvador avec une forte augmentation de la létalité.

Seulement dans la troisième semaine de novembre, le ministère de la Santé a signalé 13 personnes décédées du virus, et jusqu’à ce dimanche, 108 cas graves et 31 cas critiques ont été signalés, rapporte une dépêche de Prensa Latina.

« Ce sont très probablement les variantes BQ1 et BQ1.1 qui sont présentes dans le pays, mais il n’y a aucune certitude quant à la variante omicron qui circule », a déclaré le spécialiste et infectologue, Jorge Panameño.

Cela, a-t-il indiqué, modifierait les protocoles et les mesures de biosécurité.

De leur côté, les autorités sanitaires de la République dominicaine ont annoncé un léger rebond des cas de covid-19, après avoir détecté 107 nouvelles infections et porté le nombre total de personnes infectées à 648 563.

Les autorités ont expliqué que la positivité quotidienne est actuellement passée à 13,79% et celle des quatre dernières semaines à 1,94.

★★★★★