Procès pour corruption ordonné contre l’ancien président de PDVSA

La dixième Cour de contrôle de la zone métropolitaine de Caracas a condamné les citoyens Eulogio del Pino, Gustavo Malavé, Orlando Chacín, Henry Sánchez et Adolfo Torres pour la commission des crimes de détournement de fonds frauduleux, d’entrave à la liberté de commerce, de dommages-intérêts pour omission de l’industrie pétrolière avec perte, complot et non-respect du régime spécial des zones de sécurité de la nation, dans l’industrie pétrolière, où la société Petrozamora et l’État vénézuélien sont victimes, selon le communiqué de presse de la Cour suprême du Justice.

Lors de la même audience, les citoyens Noris Perozo, Oswaldo González, Adolfo Artigas, Hirto Hurtado, Juan Gamboa, Luis Martínez, Hjalmar Granado, Raybeth Azuaje, Héctor Roque, César Valera, Juan Barreto et Juan Carrillo, ont admis leur participation aux événements sur lesquels l’enquête a eu lieu. par le ministère public et par conséquent une peine sera prononcée.

Les crimes indiqués sont prévus et punis dans le système juridique de la République bolivarienne du Venezuela.

Eulogio del Pino, depuis 2008, était vice-président de l’exploration et de la production, directeur interne de PDVSA, le 3 septembre 2014, il a été nommé président de Petróleos de Venezuela et le 18 août 2015, il a été nommé ministre du pétrole1 .2

Le 4 septembre 2017, il a été détenu au siège de PDVSA-Occidente avec sept autres hauts fonctionnaires de la société d’État par le gouvernement vénézuélien pour une enquête pour surévaluation et sabotage dans l’achat d’équipement et de matériel pour la production de Petrozamora, plus tard pour son prétendu lien avec un contrat de refinancement de dette pour la société de raffinage de pétrole Citgo

★★★★★