Psuv choisit ses candidats dans les villes indigènes

Au cours de ces 2 et 3 juillet, les peuples autochtones de tout le pays tiennent des assemblées pour élire leurs candidats, qui, après un processus très rigoureux, seront mesurés lors des élections du 26 novembre, rapporte une information du Parti socialiste uni du Venezuela (Psuv ).

Le processus des élections du secteur autochtone pour le choix des législateurs et des conseillers aura lieu le 26 novembre, 5 jours après les méga-élections du 21 novembre.

La déléguée Wayuu du Mouvement indigène uni du Venezuela (MIUVEN), Irma González, a déclaré que cet événement constitue un événement historique dans le pays et d’une grande fiabilité, démocratie et transparence, qui donne à tout membre d’une communauté indigène la possibilité de demander son candidat.

« Nous avons l’élection des peuples autochtones, comme l’a annoncé notre président Nicolás Maduro. Les peuples autochtones ont aujourd’hui des voix grâce à la révolution bolivarienne. Ce jour-là, les mêmes communautés nomment leurs candidats », a déclaré Irma González.

À son tour, le délégué de MIUVEN a souligné que les communautés autochtones ont activement rejoint ce processus, respectant la parité des sexes et donnant aux jeunes la possibilité de participer.

« C’est un processus libre, démocratique, de premier plan, un processus comme celui-ci il n’y en a pas d’autre, dans un autre pays cela ne se voit pas car il y a la démocratie car moi, en tant que membre d’une communauté, je peux désigner mon candidat », a déclaré Irma González.

Selon le Conseil national électoral (CNE), les circonscriptions électorales autochtones sont celles correspondant aux États d’Amazonas, d’Anzoátegui, d’Apure, de Bolívar, de Delta Amacuro, de Monagas, de Sucre et de Zulia.

Le corps électoral a établi que les assemblées communautaires où seront choisis les porte-parole de la représentation autochtone, selon les traditions, les usages et les coutumes de nos peuples autochtones, se tiendront le 26 novembre.

★★★★★