Sexe chaud dans les jeux MLB

« Je ne suis pas athée. Les athées sont aussi des croyants, parce qu’ils croient que Dieu n’existe pas »… Mario Vargas Llosa.

La classe du Caire. Les White Sox considèrent Miguel Cairo comme « un brillant futur manager de la Major League ». Mais le directeur général Rick Hahn a averti que « ce n’est pas le meilleur moment pour en parler, alors que le titulaire, Tony LaRussa, est hors de combat en raison de problèmes de santé et que le Vénézuélien prend le poste par intérim ».

Cairo, originaire d’Anaco, 48 ans, est entraîneur de banc à Chicago depuis deux saisons. Il a été extrêmement utile dans les ligues majeures pendant 17 ans, avec 11 équipes, prenant sa retraite après la saison 2012.

Les White Sox se sont réveillés hier à la troisième place de la division centrale avec 64-66, derrière les Indio, 68-60 et les Twins, 67-62.

Il semble juste. Bryce Harper (Phillies), comme beaucoup de bigleaguers, semble être un adepte des superstitions. Elle apparaît sur le terrain portant un collier qui semble être fait de perles.

Sexe de grande ligue. Selon les indicateurs, il est devenu très à la mode d’avoir des relations sexuelles dans un stade où jouent des équipes de la Major League. À Oakland la semaine dernière, la police a arrêté un jeune homme et une femme qui, pas trop cachés par des gradins, pratiquaient le sport du sexe, alors de toute évidence, ils ne se souciaient pas du match Mariners-Athletics.

Et voilà qu’un jeune couple, sa belle et belle, s’est retrouvé en haut des tribunes en plein acte sexuel, lors d’un match, au stade Blue Jay avec les Cubs de passage. Ils n’ont pas été arrêtés, ils ont juste été sortis du parc. Un journaliste a demandé au garçon pourquoi, et il a répondu : « C’est moins cher qu’une chambre d’hôtel.

« Nous vivons dans l’ère la plus riche de la technologie, mais nous avons perdu l’amour des gens et de la communication »… Mario Vargas Llosa.

Historique et magnifique que le Quisqueyan Albert Pujols rappelle à Babe Ruth à force de coups de circuit, après 74 ans de sa mort… En parlant de coups de circuit, ils exposent au Hall of Fame la batte avec laquelle Mickey Mantle a frappé sa maison de 565 pieds courir. La chose la plus intéressante est que cette chauve-souris n’était pas celle de Mantle. Il l’a emprunté à son coéquipier, Loren Babe, qui n’a réussi que deux circuits au cours de sa carrière de deux saisons, 1952 et 1953.

« La passion pour la littérature, comme tous les bons vices, augmente avec les années »… Mario Vargas Llosa.

Merci à la vie qui m’a tant donné, même à un lecteur comme toi.

Attention.- L’archive de ces colonnes dans google si vous entrez pour « le sport nous unit à nouveau ».

★★★★★