TSJ confirmé 10 ans pour un violeur

La chambre criminelle de la Cour suprême de justice a confirmé la peine de 10 ans de prison prononcée contre Eduardo Rafael Agreda Rodríguez, accusé d’avoir exercé des violences sexuelles contre une femme, selon la sentence n ° 031 rédigée par la magistrate Elsa Gómez.

Les événements se sont produits le 08/10/17 au club Los Cazadores de la Pista, municipalité d’Antonio Díaz (San Juan Bautista), Nueva Esparta, où ils célébraient une fête. Là, Héctor Luis Carrión Rodríguez a offert à boire à la femme, qui à son tour dansait avec Eduardo Rafael.

Les deux hommes ont profité du fait que la victime a commencé à se sentir étourdi et a perdu la notion du temps pour la déplacer à l’arrière d’une maison près du club. Là, ils lui ont attaché les mains avec un câble et l’ont déshabillée pour la maltraiter sexuellement. La femme a été retrouvée par sa sœur qui l’a emmenée dans un centre de santé où elle a été diagnostiquée avec une situation de violence sexuelle. Par la suite, la police municipale a recueilli la plainte.

Le 5 avril 2018, le tribunal de première instance unique pour la violence à l’égard des femmes de l’État susmentionné a reconnu Eduardo Rafael Agreda Rodríguez coupable du crime de violence sexuelle et l’a condamné à 10 ans de prison. Héctor Carrión a été acquitté.

La condamnation a fait l’objet d’un appel, mais la Cour d’appel a rejeté la demande et confirmé les 10 ans de prison. En vertu de cela, ils ont frappé aux portes de la Cour suprême où les juges de la chambre criminelle ont également rejeté les propositions parce qu’elles n’étaient pas exprimées de manière « claire et précise ».

★★★★★