Un sondage du FSB montre que Lula est en avance sur la course à la présidentielle

São Paulo – Un sondage électoral présenté par l’Institut FSB, sous contrat avec la banque Pactual, ce lundi (8), montre l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva avec 41% de préférence des électeurs, tandis que le président Jair Bolsonaro (PL) suit en deuxième place dans la course présidentielle, avec 34 %. Les chiffres sont issus de la recherche stimulée, lorsque la liste des candidats est présentée à l’électeur.

En troisième place dans l’enquête apparaît Ciro Gomes (PDT), avec 7%, suivi de Simone Tebet (MDB), avec 3%. André Janones (Avante), a 2%, mais il a quitté la contestation pour soutenir le PT. José Maria Eymael (DC) a 1%, ainsi que Pablo Marçal (Pros). Les autres candidats n’ont pas marqué.

Par rapport au sondage précédent, réalisé le 25 juillet, Lula a perdu trois points et Bolsonaro a également gagné trois points de pourcentage. Ce rapprochement entre les deux principaux candidats reflète l’officialisation des candidatures et le paquet de bienveillance que le président Bolsonaro a réussi à faire approuver dans l’hémicycle à son avantage dans la contestation. Ce forfait comprend l’augmentation de Auxílio Brasil à 600 R $ et la réduction de l’ICMS des États sur l’essence.

Mais malgré ce différend plus féroce entre Lula et Bolsonaro, le sondage montre également un degré élevé de certitude de vote parmi les électeurs, ce qui rend plus difficile de changer les tendances montrées dans les sondages. Par ce paramètre, 73% disent avoir déjà fait leur choix et que cette décision ne changera pas avant les élections du 2 octobre. Seuls 25 % admettent qu’ils peuvent modifier leur choix de vote.

Le taux de rejet des candidats est un autre facteur qui montre la difficulté d’apporter des changements considérables au scénario électoral dominant jusqu’à présent. Bolsonaro est le candidat qui a le taux de rejet le plus élevé : 53 % des électeurs disent qu’ils ne voteraient pas du tout pour lui.

La recherche quantitative a été réalisée par téléphone (via Cati), entre vendredi (5) et hier (7). 2 000 électeurs ont été interrogés. La marge d’erreur est de 2 points de pourcentage, avec un intervalle de confiance de 95 %.

deuxième tour

Dans la projection de la contestation pour le second tour, selon l’enquête présentée aujourd’hui, Lula compte 51% dans le scénario stimulé et Bolsonaro, 39%. Ces taux reflètent également des changements par rapport au scénario du dernier scrutin, le 25 juillet, où Lula avait 54 % et Bolsonaro, 36 %.

Consultez l’enquête complète

Lire aussi : Le débat entre candidats au gouvernement du SP est marqué par la polarisation

★★★★★