Une enquête révèle le nombre de hernies diaphragmatiques congénitales dans l’État de São Paulo – Jornal da USP

Les données, évalue Sbragia Neto, montrent que la prévalence de l’anomalie dans l’État est d’une naissance sur six mille, pas loin de la réalité des pays développés (Canada, États-Unis et Communauté européenne) qui comptent entre un cas dans trois mille à un cas sur six mille naissances, selon les régions.

Les résultats du HDC à São Paulo, un État brésilien d’environ 45 millions d’habitants, devraient servir de base à la fois au reste du pays et aux autres pays d’Amérique latine. Avec les informations, « nous pouvons demander des politiques de soins périnataux, impliquant la femme enceinte, l’accouchement et les soins postopératoires » nécessaires au traitement de l’anomalie, informe Sbragia Neto.

Le professeur a supervisé les trois étudiants de premier cycle de l’USP, Eduardo Pavarino et Victória Oliveira Maia, de la FMRP, ainsi que Leandro Tonderys Guidio, du campus de Bauru. Guidio souligne que « le principal résultat de l’étude est de montrer un aperçu épidémiologique de la CDH, en fournissant une estimation de la prévalence générale dans l’État de São Paulo et également comment cette prévalence est distribuée selon certaines stratifications, telles que l’âge maternel, la l’éducation, l’âge gestationnel, entre autres, et comment ces facteurs peuvent affecter la mortalité infantile », dit-il. ETon espère que les données fournies par l’étude aideront le système de santé à offrir de meilleurs soins à ceux qui ont l’anomalie.

Le travail est décrit dans l’article Croisement des données de naissance et de mortalité comme indice de la prévalence de la hernie diaphragmatique congénitale dans l’État de Sao Paulo : une étude transversale.

★★★★★