Une prise de conscience collective est nécessaire pour contrôler l’émission de déchets dans le milieu marin – ​​Jornal da USP

Selon Tito Monteiro Lotufo, il faut aussi avoir une politique étatique rigide

Il est nécessaire d’avoir une politique étatique stricte et efficace pour contrôler l’émission de déchets dans le milieu marin – Photo : Freepik

Le Spécial Océan cette semaine, partenariat entre le Revue USP et Rádio USP et la Chaire UNESCO pour la durabilité des océans, s’entretiennent avec le professeur Tito Monteiro Lotufo, du Département d’océanographie biologique de l’Institut océanographique (IO-USP), pour parler de la conservation de la nature.

Tito Monteiro Lotufo – Photo : IO-USP

Comme l’explique Lotufo, le monde a commencé à s’éveiller à la question des écosystèmes tout au long du XXe siècle, en raison de l’industrialisation progressive. Une étape importante a été l’introduction du DDT, le premier pesticide moderne, qui a donné lieu à des discussions sur les effets nocifs de ce composé sur la chaîne alimentaire. D’autres jalons importants ont été la Conférence de Stockholm en 1972 et Rio-92, qui visait à intégrer l’agenda environnemental dans les agendas publics.

Le professeur souligne également les tentatives de réduction de l’utilisation du plastique, par exemple, grâce à l’utilisation de sacs consignés, en plus de la réglementation gouvernementale elle-même. Mais, pour lui, « on est encore très loin d’une prise de conscience vraiment effective », car le principal défi aujourd’hui est celui du changement climatique mondial.

comment stocker

Selon Lotufo, il est nécessaire d’avoir une politique étatique stricte et efficace dans le contrôle des émissions de déchets dans le milieu marin et dans la planification de la pêche et de l’occupation de la zone côtière, afin d’inclure les unités de conservation et la société en général, des actions locales et de la coordination nationale. « Il doit y avoir un flux continu d’informations, il ne peut pas être construit de haut en bas et les actions doivent être coordonnées entre différentes échelles. Elle doit se construire avec la participation de tous », précise l’expert.

« Nous vivons sur une planète finie, confinée dans l’espace et qui a des limites intrinsèques. Il est très important que nous prenions soin de cette planète afin que notre propre survie puisse être prolongée », conclut-il.


Journal USP dans l’air
Jornal da USP no Ar est un partenariat entre Rádio USP et l’Escola Politécnica et l’Institut d’études avancées. Nonl’air, par Rede USP de Rádio, du lundi au vendredi : 1ère édition de 7h30 à 9h00, avec une présentation de Roxane Ré, et autres éditions à 14h00, 15h00 et 4 : 45h. À Ribeirão Preto, l’édition régionale est diffusée de midi à 12h30, avec une présentation de Mel Vieira et Ferraz Junior. Vous pouvez syntoniser Rádio USP à São Paulo FM 93.7, à Ribeirão Preto FM 107.9, via Internet sur www.jornal.usp.br ou via l’application Jornal da USP sur votre téléphone portable.

★★★★★