Voici comment vous pouvez demander le visa canadien en tant que touriste et travailleur

Toute la procédure peut se faire virtuellement, pour demander un visa touristique, vous devez avoir un passeport valide, aucun casier judiciaire, avoir la capacité financière de payer les frais des procédures de visa et de rester dans ce pays. De plus, vous devez être disponible pour être interviewé ou subir un examen médical à la demande du consulat canadien. Vous devez également avoir une preuve de séjour temporaire et ne pas avoir l’intention de travailler au Canada.

Étapes pour demander le visa

• Créer un compte sur le portail IRCC
• Remplissez les documents requis pour un visa de touriste canadien.
• Soumettez le formulaire de demande de visa touristique canadien.
• Soumettre tous les documents demandés dans le cadre d’une demande de visa touristique.
• Attendre son traitement et répondre aux demandes d’informations complémentaires.
• Présentez votre passeport pour obtenir le tampon de visa obtenu.

Ce visa a une valeur de 100 dollars canadiens (environ 335 482 pesos colombiens) et permet à un voyageur d’entrer sur le territoire canadien pour un court séjour pour visiter le pays, faire du tourisme ou passer des vacances au Canada.

Il convient de rappeler que le processus est actuellement un peu retardé, comme le rapporte le média canadien de la CBC, qui s’est renseigné sur les données de la IRCC a constaté qu’il y avait plus de 2,4 millions de demandes en attente de réponse pour un visa canadien au 29 juin 2022. Selon le portail, la Colombie compte un total de 33 738 demandes de visa en attente, tandis que des pays comme l’Inde dépassent le million.

De plus, selon les médias colombiens, l’ambassade du Canada en Colombie traite également les candidatures de cadres et d’ici 2021, ils ont reçu 12 161 demandes de visa canadien, triplant d’une année sur l’autre.

D’autre part, si le but est d’aller travailler, il est important d’avoir un permis qui vous donne l’autorisation d’exercer une activité rémunérée dans ce pays, où ses entreprises sont constamment à la recherche de main-d’œuvre, il existe donc plusieurs façons pour y arriver. La première option consiste pour l’employeur à accorder une autorisation par laquelle l’entreprise pour laquelle le Colombien va occuper le poste vacant l’autorise à y travailler, mais cela est exclusif à l’entreprise, ce qui signifie que vous ne pouvez pas travailler ailleurs.

Il y a aussi le permis de travail ouvert qui permet à une personne de travailler avec n’importe quel employeur au Canada. C’est une alternative plus viable pour les étudiants internationaux qui n’ont pas les moyens de payer leur logement et d’autres dépenses.

Pour mener à bien la démarche, vous devez disposer d’une lettre d’offre d’emploi, d’un contrat de travail et d’une étude d’impact sur le marché du travail et du numéro EIMT, bien qu’il existe des emplois qui n’ont pas besoin de ce document.

★★★★★